Néhémie 81-10 – I Corinthiens 1212´-30 –  Luc 11-4 et 414-21

L’histoire de notre messe s’enracine bien plus loin qu’on ne l’imagine communément. En effet les sources de notre liturgie de la Parole remontent au-delà du début du christianisme. C’est pourquoi la crispation de nos frères traditionalistes sur la messe latine de Pie V a quelque chose de pathétique mais manque par trop d’information sérieuse. En effet les changements ont été nombreux mais il faut se reporter cinq siècles avant Jésus Christ pour découvrir les premières réalisations de proclamation liturgique de la Parole de Dieu à l’occasion de la réforme inaugurée par le scribe Esdras et racontée par Néhémie. Avouons que les changements suscités par Pie XII et le Concile Vatican II ont leurs incontestables lettres de noblesse.

Procession présidée par Esdras qui apporte le texte avec solennité, toute la communauté est là, hommes, femmes et enfants en âge de comprendre – il doit y avoir une garderie prévue pour les plus petits - l’ambon est en bois : tout le monde peut voir le lecteur. Après l’acclamation on se met debout ; on prie mais surtout les lévites traduisent et il y a comme des groupes d’études de la Parole. Après cette réunion de toute la matinée on se retrouve en famille après être passés par la boucherie – ou la pâtisserie. Il faut se réjouir car c’est le jour consacré à notre Dieu.

Et l’admirable chapitre 4 de Luc nous montre que dans cette tradition multiséculaire Jésus est un pratiquant régulier : Jésus se rendait régulièrement à l’office hebdomadaire de la synagogue – il va sans dire que Jésus n’est pas chrétien -. Invité à monter au pupitre pour faire la lecture, Jésus nous est décrit sachant lire car c’est dans la Bible – le livre de la Première Alliance – qu’il a appris à le faire.

Pour Jésus comme pour nous, tout part de l’Ancien Testament fondateur. Et du texte d’Isaïe Jésus tire un vrai discours programme où il s’engage (comme dimanche dernier dans l’évangile de Cana) pour le bonheur des hommes. Bonne Nouvelle, Libération réelle, effective « c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit ».

Alors ne lui cachons pas nos échecs, nos souffrances, nos faiblesses. Ne nous les cachons pas à nous-mêmes : c’est précisément sur nos manques, nos pauvretés que peut venir la Bonne Nouvelle.

A la limite si nous n’avions pas de manques nous n’aurions pas besoin d’être sauvés.

24 janvier 2010

 


 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
4
5
6
9
10
11
12
13
14
16
17
18
19
20
21
23
24
25
26
27
28
30

Logo CCFM CEF1

photo_eglise

Messe en français tous les dimanches à 10h00 et 11h15

Messes en semaine

En principe, les messes ont lieu aux horaires suivants:

    • Mardi, mercredi, jeudi: 12h00
    • Vendredi12h30
    • Samedi: 18h30

Adoration du Saint-Sacrement tous les jeudi de 20h00 à 21h30.

Les changements sont signalés en rubrique "Dernière minute" de la page d'accueil.


L'église se trouve au croisement de Rua das Portas de Santo Antão et Beco São Luís da Pena, près de la salle de spectacle "le Coliseu", Metro, Bus et Parking auto : Restauradores. L'accès au rectorat se fait sur le côté de l'église.   Voir le plan

Padre Benoit

Recteur: Padre Benoît Jullien de Pommerol

  +351 912 000 658

 


Église Saint-louis des Français, Beco São Luis da Pena, 34, 1150-336 Lisboa ou par email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  +351 213 425 821

 

Prochains événements

05
Déc
Date : 5 décembre 2020, 17:30
Catéchisme de 17h30 à 18h30 et messe à 18h30

06
Déc
Date : 6 décembre 2020, 09:00
Messe dominicale - Inscription obligatoire

06
Déc
Date : 6 décembre 2020, 10:00
Messe à 10h00 suivi du catéchisme de 11h00 à 12h00

06
Déc
Date : 6 décembre 2020, 10:00
Messe dominicale - Inscription obligatoire

06
Déc
Date : 6 décembre 2020, 11:15
Messe dominicale - Inscription obligatoire

13
Déc
Date : 13 décembre 2020, 09:00
Messe dominicale - Inscription obligatoire