Isaïe 823 93 – I Corinthiens 110-17 –  Matthieu 412-23

Après la présentation de Jésus par Jean-Baptiste au cours de l’évangile de la semaine dernière voici que Matthieu, en une sorte de raccourci, nous propose le programme d’action de Jésus commençant sa vie publique, en écho mystérieux avec la prophétie d’Isaïe qui annonce qu’une lumière va se lever sur la Galilée.

Les spécialistes ne savent pas très bien dater le texte du prophète mais tous savent bien de quoi il est question : le royaume d’Israël, séparé en deux royaumes, a été écrasé par le roi d’Assyrie dans sa partie nord d’où ‘‘le peuple qui marchait dans les ténèbres’’ a été exilé.Les déportés humiliés, souvent les yeux crevés par le vainqueur étaient physiquement et moralement dans les ténèbres. C’est alors qu’Isaïe annonce la venue de la Lumière : Dieu ne laissera pas son peuple en esclavage. En prenant votre bible (ou votre missel à la messe de minuit) les versets suivants proclament ‘‘un enfant nous est né’’. La victoire sera comme au jour de la victoire de Madiane (pour le plaisir relisez Juges 715-25 ; magnifique : Dieu combat pour nous).
 
C’est ce texte de la 1ère lecture qui sera repris par Matthieu car il tient à rassurer ses nouveaux convertis du peuple juif : vous n’avez pas trahi la foi de vos pères car ‘‘tout cela arrive pour que s’accomplisse ce que le Seigneur avait dit par le prophète’’. Revoyez votre évangile jusqu’à ce chapitre 4, c’est comme un refrain cette idée d’accomplissement : la visite des mages, la fuite en Égypte, le massacre des enfants, le retour d’Égypte, l’installation à Nazareth, la prédication de Jean, le baptême de Jésus. Nous sommes préparés pour le texte d’évangile d’aujourd’hui : Isaïe voyait déjà la lumière se lever sur un peuple qui n’était encore que dans les ténèbres. Matthieu montrant Jésus persécuté par les pouvoirs, comme tous les prophètes et finalement comme le Baptiste, affirme que de la souffrance et de la mort Dieu fait surgir la Vie. C’est même cela le mystère du Royaume. La première exigence ‘‘convertissez-vous’’ ; première action : guérir les malades et les infirmes. Et bien sûr l’embauche des premiers collaborateurs avec à leur tête Pierre ce qui n’est sans doute pas par hasard.
 
Le passage de la lettre de Paul aux Corinthiens est merveilleusement adapté à la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Quand on pense aux horreurs que nous avons été capables de réaliser tout au long de l’histoire sous la bénédiction des papes et des évêques, le panier de crabes de la communauté de Corinthe nous semble un épisode mineur. Mais quelle superbe affirmation de Paul : être baptisé c’est être uni au Christ. Il n’est donc plus possible d’être divisés entre nous.

23 janvier 2011

 

 

 


 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Logo CCFM CEF1

photo_eglise

Messe en français tous les dimanches à 10h00 et 11h15

Messes en semaine

En principe, les messes ont lieu aux horaires suivants:

    • Mardi, mercredi, jeudi: 12h00
    • Vendredi12h30
    • Samedi: 18h30

Adoration du Saint-Sacrement tous les jeudi de 20h00 à 21h30.

Les changements sont signalés en rubrique "Dernière minute" de la page d'accueil.


L'église se trouve au croisement de Rua das Portas de Santo Antão et Beco São Luís da Pena, près de la salle de spectacle "le Coliseu", Metro, Bus et Parking auto : Restauradores. L'accès au rectorat se fait sur le côté de l'église.   Voir le plan

Padre Benoit

Recteur: Padre Benoît Jullien de Pommerol

  +351 912 000 658

 


Église Saint-louis des Français, Beco São Luis da Pena, 34, 1150-336 Lisboa ou par email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  +351 213 425 821