Bienvenue sur le site de la communauté catholique francophone de Lisbonne

 

 

 

 

 

 

 

SAINT-LOUIS des FRANÇAIS - LISBONNE

Nous sommes le 21 février 2020 - Le vendredi de la 6e semaine du temps ordinaire - Nous fêtons la St Pierre Damien, docteur de l'Église († 1072)

Dernière minute

 Attention

Mercredi 12 février - Pas de messe à 12h00

Pas de messe du 17 au 21 février

 

Évangile du jour

  • Acclamation : (Jn 15, 15b)

    Alléluia. Alléluia.
    Je vous appelle mes amis, dit le Seigneur,
    car tout ce que j’ai entendu de mon Père,
    je vous l’ai fait connaître.
    Alléluia.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

    En ce temps-là,
        appelant la foule avec ses disciples, Jésus leur dit :
    « Si quelqu’un veut marcher à ma suite,
    qu’il renonce à lui-même,
    qu’il prenne sa croix
    et qu’il me suive.
        Car celui qui veut sauver sa vie
    la perdra ;
    mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile
    la sauvera.
        Quel avantage, en effet, un homme a-t-il
    à gagner le monde entier
    si c’est au prix de sa vie ?
        Que pourrait-il donner en échange de sa vie ?
        Celui qui a honte de moi et de mes paroles
    dans cette génération adultère et pécheresse,
    le Fils de l’homme aussi aura honte de lui,
    quand il viendra dans la gloire de son Père
    avec les saints anges. »
        Et il leur disait :
    « Amen, je vous le dis :
    parmi ceux qui sont ici,
    certains ne connaîtront pas la mort
    avant d’avoir vu le règne de Dieu
    venu avec puissance. »

                – Acclamons la Parole de Dieu.

La prière du Notre Père, un regard renouvelé

A l’occasion de l’entrée en vigueur de la nouvelle traduction du Notre Père dans toute forme de liturgie, la Conférence des évêques de France publie « La prière du Notre Père. Un regard renouvelé ». Dans cet ouvrage, préfacé par Mgr Guy de Kérimel, huit évêques commentent chacun un des versets du Notre Père.

Préface : « La prière du Notre Père »

La prière du Notre Père est au cœur de la relation que le Christ est venu instaurer entre l’humanité et Dieu.

C’est Dieu qui a pris l’initiative de venir à la rencontre de l’être humain. De bien des manières Il nous a parlé, comme le dit le prologue de l’épitre aux Hébreux, et particulièrement en nous envoyant son Fils Unique. Il a voulu entrer en dialogue avec nous et nous réconcilier avec Lui par Jésus Christ, afin de nous faire communier à sa propre vie. Par ses paroles et ses actions, et surtout par sa mort et sa résurrection, Jésus a fait de ceux qui croient en Lui des fils et des filles de Dieu, son Père et notre Père. De toute éternité, Dieu a voulu faire de nous des fils adoptifs, en son Fils et par Lui. C’est Lui qui nous conduit vers le Père.

 

Redire en vérité, dans l’élan de l’Esprit Saint, les mots mêmes de la prière que Jésus nous a enseignée, implique tout un chemin de foi qui nous fait « monter » avec le Christ pour devenir enfants de Dieu. En entrant dans cette prière nous signifions que nous reconnaissons le dessein bienveillant de Dieu, nous accueillons son invitation au dialogue,  nous croyons en son œuvre de salut par Jésus-Christ, qui nous a sauvés et élevés à la dignité de fils et de filles de Dieu.

Prononcer en vérité ces mots suppose donc de se détourner du péché, de se faire disciples, à l’écoute de la Parole, et de se laisser réconcilier avec Dieu, par la mort et la résurrection du Christ. En priant ainsi les chrétiens expriment leur désir d’être unis au Christ, de Le suivre jusque dans sa Pâque, pour ressusciter avec Lui à la vie nouvelle d’enfants de Dieu. Ce chemin est à nouveau parcouru lors de chaque célébration eucharistique qui est une montée en Dieu par le Christ pour communier à la vie divine en recevant son Corps livré pour nous.

Cette prière est à elle seule une confession de foi, une action de grâce, une prière d’adoration, un acte d’obéissance, l’expression d’une confiance filiale, une prière de supplication, un engagement à imiter le Christ et à collaborer à l’œuvre que le Père Lui a confiée.

La nouvelle traduction du Notre Père est une belle occasion de redécouvrir la prière chrétienne par excellence, dite trop souvent par habitude. La première partie de cet ouvrage collectif en redira la centralité. Les commentaires des versets du Notre Père réalisés par plusieurs évêques, dans la deuxième partie, favoriseront la méditation personnelle. Chacun y trouvera une nourriture qui, je l’espère, sera l’occasion d’une croissance dans la vie filiale et fraternelle.

Nos frères de l’Église Protestante Unie de France adoptent, en même temps que nous, cette nouvelle traduction. Nous nous réjouissons de ce signe d’unité qui nous engage aussi envers tous ceux qui sont devenus enfants de Dieu par le baptême au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, « afin que le monde croie… » (Jean 17, 21).

Monseigneur Guy de Kerimel

Évêque de Grenoble-Vienne, Président de la Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle

 


 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

Logo CCFM CEF1

photo_eglise

Messe en français tous les dimanches à 11h00

Messes en semaine

En principe, les messes ont lieu aux horaires suivants:

    • Mardi, mercredi, jeudi: 12h00
    • Vendredi12h30
    • Samedi: 18h30

Adoration du Saint-Sacrement tous les jeudi de 20h00 à 21h30.

Les changements sont signalés en rubrique "Dernière minute" de la page d'accueil.


L'église se trouve au croisement de Rua das Portas de Santo Antão et Beco São Luís da Pena, près de la salle de spectacle "le Coliseu", Metro, Bus et Parking auto : Restauradores. L'accès au rectorat se fait sur le côté de l'église.   Voir le plan

Padre Benoit

Recteur: Padre Benoît Jullien de Pommerol

  +351 912 000 658

 


Église Saint-louis des Français, Beco São Luis da Pena, 34, 1150-336 Lisboa ou par email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  +351 213 425 821