Bienvenue sur le site de la communauté catholique francophone de Lisbonne

 

 

 

 

 

 

 

SAINT-LOUIS des FRANÇAIS - LISBONNE

Nous sommes le 19 mars 2019 - Solennité de saint Joseph, époux de la Vierge Marie, patron de l'Église universelle - Nous fêtons la Saint Joseph, époux de la Vierge Marie, patron de l'Église universelle

Dernière minute

DIMANCHE 17 MARS 2019

  • 11H00 – MESSE DU 2ème DIMANCHE DE CARÊME, ANNÉE C.

MARDI 19 MARS 2019

  • 20H30 – 2ème MARDI DE CARÊME, PRIÈRES DES MARDIS DE CARÊME.

DIMANCHE 24 MARS 2019

  • 11H00 – MESSE DU 3ème DIMANCHE DE CARÊME, ANNÉE C.

MARDI 26 MARS 2019

  • 20H30 – 3ème MARDI DE CARÊME, PRIÈRES DES MARDIS DE CARÊME.

MARDI 9 AVRIL 2019

  • 20H00 - VEILLÉE DE LOUANGE ET D'ADORATION.

Évangile du jour

  • Acclamation : (Ps 83 (84), 5)

    Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus.
    Heureux les habitants de ta maison, Seigneur :
    ils pourront te chanter encore !
    Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus.

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

        Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie,
    de laquelle fut engendré Jésus,
    que l’on appelle Christ.

        Or, voici comment fut engendré Jésus Christ :
    Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ;
    avant qu’ils aient habité ensemble,
    elle fut enceinte
    par l’action de l’Esprit Saint.
        Joseph, son époux, qui était un homme juste,
    et ne voulait pas la dénoncer publiquement,
    décida de la renvoyer en secret.
        Comme il avait formé ce projet,
    voici que l’ange du Seigneur
    lui apparut en songe et lui dit :
    « Joseph, fils de David,
    ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse,
    puisque l’enfant qui est engendré en elle
    vient de l’Esprit Saint ;
        elle enfantera un fils,
    et tu lui donneras le nom de Jésus
    (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve),
    car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

        Quand Joseph se réveilla,
    il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.

        – Acclamons la Parole de Dieu.


    OU BIEN

     

  • Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem
    pour la fête de la Pâque.
              Quand il eut douze ans,
    ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.
              À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient,
    le jeune Jésus resta à Jérusalem
    à l’insu de ses parents.
              Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins,
    ils firent une journée de chemin
    avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
              Ne le trouvant pas,
    ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.

              C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple,
    assis au milieu des docteurs de la Loi :
    il les écoutait et leur posait des questions,
              et tous ceux qui l’entendaient
    s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
              En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement,
    et sa mère lui dit :
    « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ?
    Vois comme ton père et moi,
    nous avons souffert en te cherchant ! »
              Il leur dit :
    « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ?
    Ne saviez-vous pas
    qu’il me faut être chez mon Père ? »
              Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
              Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth,
    et il leur était soumis.

              – Acclamons la Parole de Dieu.

Intention de prière : Reconnaissance des droits des communautés chrétiennes

Prions pour les communautés chrétiennes, en particulier celles qui sont persécutées, afin qu’elles sentent la proximité du Christ et que soient reconnus leurs droits.

Editorial par le Père Daniel Régent, Directeur national du Réseau Mondial de Prière du Pape

Quand un membre souffre, tout le corps souffre (1Co 12,26)

L’intention de ce mois  « Pour les communautés chrétiennes, en particulier celles qui sont persécutées, afin qu’elles sentent la proximité du Christ et que soient reconnus leurs droits. » ne vise pas seulement les communautés chrétiennes persécutées, mais toutes les communautés. Il y a un devoir de solidarité et de compassion des unes envers les autres.

Aujourd’hui dans le monde, il y a des pays, des régions où les communautés chrétiennes sont particulièrement éprouvées à cause de conflits où se mêlent des questions religieuses et des choix politiques qui discriminent certaines religions. Même dans des pays de liberté religieuse, des conflits entre communautés chrétiennes voire catholiques peuvent aussi exister. Les persécutions ne vont pas toujours jusqu’au sang. Elles n’en sont pas moins réelles.

Pour ceux qui appartiennent au Christ, la référence à la persécution est incontournable. Le Christ le premier a été persécuté. ‟Premier” est à comprendre au sens qu’il rassemble en lui toutes les persécutions faites aux croyants depuis la fondation du monde, en commençant par Abel qui, offrant au Seigneur le meilleur de son troupeau a été tué par son frère Caïn. Les prophètes, jusqu’à Jean-Baptiste, ont également été persécutés. Jésus a été persécuté et a donné sa vie.

Dans le Sermon sur la montagne, Jésus a des paroles incroyables : « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. » et il poursuit : «  Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »  (Mt 5,11-12). À la suite de Jésus, les premières communautés chrétiennes ont été persécutées. Dans le monde, quelle communauté chrétienne n’a pas été fondée dans le sang des martyrs ?

Et pourtant, après le choc de l’assassinat des moines de Tibhirine, quel réconfort leur béatification a apporté à l’Église et au monde ! Ce baume, donné par ceux qui ont été éprouvés est pour tous. Voilà que ceux qui avaient besoin de réconfort l’apportent aux autres.

En vérité, on ne peut faire le partage entre les communautés chrétiennes qui souffrent et les autres. Elles vivent toutes du même sang, le sang du Christ. Les persécutions subies par les unes vivifient toutes les autres.

Dans les Béatitudes, Jésus parle à des gens qui ne sont pas persécutés au moment où il parle. À ceux qui sont dans l’épreuve, ce serait destructeur de ne dire que ces paroles sans faire preuve de compassion. Nous comprenons bien alors les deux demandes de l’intention du pape : d’une part que les communautés persécutées sentent la proximité du Christ et d’autre part, rappeler  leur droit légitime à l’existence à ceux qui les persécutent.

Que cette intention de prière nous aide à entrer en carême. La mort et la résurrection du Christ qui se dresse à l’horizon est aussi un baume pour nous et nos communautés.

Daniel Régent sj, directeur national

 


 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Logo CCFM CEF1

photo_eglise

Messe en français tous les dimanches à 11h00 (Vérifiez sur le calendrier à gauche et à "dernière minute")

 


L'église se trouve au croisement de Rua das Portas de Santo Antão et Beco São Luís da Pena, près de la salle de spectacle "le Coliseu", Metro, Bus et Parking auto : Restauradores. L'accès au rectorat se fait sur le côté de l'église.   Voir le plan

Église Saint-louis des Français, Beco São Luis da Pena, 34, 1150-336 Lisboa ou par email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  +351 213 425 821