Saint François de Borgia (+ 30 septembre 1572)

Saint François BorgiaIl nait en 1510, dans une des plus grande famille d'Espagne. Eduqué par sa mère, les premiers mots qu'elle lui apprend sont "Jésus" et "Marie". A cinq ans, il retient avec une merveilleuse mémoire les sermons, le ton, les gestes des prédicateurs, et les répète dans sa famille. Il aime aller à la messe, et il "joue au prêtre" en imitant, à la maison, ce qui se passe à l'église. Mais son père n'aime pas cela, il veut un fils militaire et non prêtre, lui affirmant : "Ton aïeul le roi Ferdinand ne jouait pas au curé mais au général!" Il apprend donc le métier des armes et les sports chevaleresques, mais aussi la philosophie, le latin et le grec.
A 17 ans, selon l'usage de son rang, il est accueilli à la cour, par l'empereur Charles Quint et son épouse Isabelle. Contrairement à d'autres courtisans, il ne participe pas aux projets sordides, ou aux intrigues, et ne court pas après les honneurs, mais veille à garder son âme pure, conservant une vie de piété.
L'empereur a beaucoup d'affection pour François, et lui confit le soin de veiller sur l'impératrice quand il doit partir à la guerre ou en voyage. A 19 ans, il lui donne d'épouser une des dames d'honneur de l'impératrice, (ils auront 8 enfants), et lui octroi le titre, entre autres, de grand écuyer de l'impératrice.
Plus tard, l'empereur l'emmène aussi à la guerre, et François faillit mourir. Réalisant la parole "vous ne connaissez ni le jour ni l'heure", il décide de se confesser et de communier au moins une fois par mois.

Il a 28 ans, quand l'impératrice meurt à Tolède. Comme le veut sa fonction, il est chargé de reconnaître officiellement le corps. Mais les deux semaines nécessaires à ramener la dépouille jusqu'à la chapelle royale de Grenade ont beaucoup altéré la beauté légendaire d'Isabelle. C'est un visage défiguré par la décomposition qui se présente à lui. La vue du cadavre pestilentiel (image) le frappe tellement, qu'il se dit à lui-même: "François, voilà ce que tu seras bientôt. A quoi te serviront les grandeurs de la terre?"
Désormais, il attend le moment où il pourra se consacrer à Dieu.
Il lui faut patienter 8 ans, durant lesquels il exerce les fonctions de vice-roi de Catalogne, grand majordome de la princesse d'Espagne, et Duc de Gandie, (où il succède à son père).
A 36 ans, il perd sa femme, et après s'être occupé de l'avenir de ses 8 enfants, il prend la décision d'entrer dans la compagnie de Jésus. Il part rencontrer Saint Ignace de Loyola qui l'accueille à Rome, tout heureux de compter dans ses rangs un tel ambassadeur avec l'Espagne où la compagnie de Jésus a du mal.
A Rome, le Pape Jules III connaît aussi la vertu et la sagesse de François, et veut le nommer cardinal. Mais comme à la cour, il fuit les honneurs. Bien que d'une famille très importante aux yeux des hommes et de l'église, il sait qu'il est pécheur et préfère l'humilité à la gloire. Il signe toutes ses lettres de ces mots : "François, pécheur", et c'est toujours à genoux qu'il lit les lettres de ses supérieurs, soucieux d'y obéir.

De retour en Espagne il vit avec les jésuites du pays basque. Il y est ordonné prêtre le 23 mai 1551. Sainte Thérèse d’Avila, par deux fois, le consulte sur des problèmes spirituels. Sa profonde expérience de la prière personnelle lui donne une grande autorité dans ce domaine.
A 54 ans, quand il est élu supérieur général des jésuites, il décide que dans tous les noviciats de la compagnie, une heure par jour serait réservée à l'oraison. Le travail qu'il fournit comme supérieur général est considérable pour développer partout dans le monde la compagnie.
Il meurt à Rome, le 30 septembre 1572, fatigué et malade, rentrant tout juste de longs voyages à travers les cours d'Europe où le pape saint Pie V l'avait envoyé chercher des appuis pour la croisade. Il meurt en rendant grâce à Dieu de terminer sa vie "au terme d’une mission acceptée dans l’obéissance ".
-------------------
Que ce soit au contact des grands de ce monde ou des plus humbles, saint François de Borgia demandait sans cesse à Dieu de toujours lui montrer "ce qui Lui est agréable", pour être uni à Lui à chaque instant. Faisons nôtre cette prière afin qu'en toute circonstance nos actes soient ce que Dieu veut.

 


 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
7
8
9
10
11
12
14
15
16
17
18
19
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Logo CCFM CEF1

photo_eglise

Messe en français tous les dimanches à 10h00 et 11h15

Messes en semaine

En principe, les messes ont lieu aux horaires suivants:

    • Mardi, mercredi, jeudi: 12h00
    • Vendredi12h30
    • Samedi: 18h30

Adoration du Saint-Sacrement tous les jeudi de 20h00 à 21h30.

Les changements sont signalés en rubrique "Dernière minute" de la page d'accueil.


L'église se trouve au croisement de Rua das Portas de Santo Antão et Beco São Luís da Pena, près de la salle de spectacle "le Coliseu", Metro, Bus et Parking auto : Restauradores. L'accès au rectorat se fait sur le côté de l'église.   Voir le plan

Padre Benoit

Recteur: Padre Benoît Jullien de Pommerol

  +351 912 000 658

 


Église Saint-louis des Français, Beco São Luis da Pena, 34, 1150-336 Lisboa ou par email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  +351 213 425 821

 

Prochains événements

05
Déc
Date : 5 décembre 2020, 17:30
Catéchisme de 17h30 à 18h30 et messe à 18h30

06
Déc
Date : 6 décembre 2020, 09:00
Messe dominicale - Inscription obligatoire

06
Déc
Date : 6 décembre 2020, 10:00
Messe à 10h00 suivi du catéchisme de 11h00 à 12h00

06
Déc
Date : 6 décembre 2020, 10:00
Messe dominicale - Inscription obligatoire

06
Déc
Date : 6 décembre 2020, 11:15
Messe dominicale - Inscription obligatoire

13
Déc
Date : 13 décembre 2020, 09:00
Messe dominicale - Inscription obligatoire