Quelques éléments de présentation ce cet ensemble, qui viendra chanter demain mercredi à Saint Louis, avec la Maitrise de Chalons sur Saone

Os Pequenos Cantores do Conservatório de Lisboa são meia centena de crianças e jovens, com idades compreendidas entre os oito e os dezesseis anos, que foram selecionadas, num universo de mais de quinhentas crianças, para constituir um coro infanto-juvenil de referência no universo artístico europeu.

Em 2012, os Pequenos Cantores do Conservatório de Lisboa, acompanhados pela Camerata de Lisboa, gravaram, em primeira gravação absoluta, o álbum “Canções de Natal Portuguesas”, para o consórcio Bomtempo-Numérica, sob a direção da maestrina Joana Carneiro. O álbum reúne canções de Natal inéditas de compositores portugueses contemporâneos, escritas a partir de canções que, ao longo de décadas, foram cantadas nas aldeias dos nossos avós, de norte a sul do país. O álbum inclui canções dos compositores contemporâneos Carlos Marecos, Vasco Pearce de Azevedo, Sérgio Azevedo e João Madureira. É um exclusivo FNAC e é recomendado pelo canal PANDA.

O concerto de apresentação do álbum, no dia 30 de novembro de 2012, juntou, no Mosteiro dos Jerónimos, mais de mil e duzentos espetadores. O álbum será também apresentado em Almada, no dia 21 de dezembro de 2013, num concerto da temporada de 2013 do Teatro Municipal de Almada Joaquim Benite.

Em 2012, os Pequenos Cantores do Conservatório de Lisboa cantaram no Palácio de Belém a convite do Senhor Presidente da República Portuguesa, Professor Doutor Aníbal Cavaco Silva. Participarão, em 2013, nas comemorações do centenário do nascimento de Álvaro Cunhal e nas celebrações do 25 de abril, a convite do Teatro Municipal de Almada Joaquim Benite. Também em 2013, os Pequenos Cantores do Conservatório de Lisboa foram convidados a dar um concerto no Centro Cultural de Belém, inserido nos Dias da Música 2013.

Em 2012 e em 2013, os Pequenos Cantores do Conservatório de Lisboa cantaram nos canais de televisão RTP, SIC e TVI.

O coro foi fundado em 2009, no mesmo ano em que foi fundado o Conservatório de Lisboa. Inês Igrejas é a maestrina titular dos Pequenos Cantores do Conservatório de Lisboa desde 2010.

 

Un concert en hommage à Antoine Sibertain Blanc est organisé à la cathédrale de Lisbonne ce samedi 20 avril, à 21.30.

Le professeur Antoine Sibertin Blanc a écouté un orgue pour la première fois à l’age de 14 ans, dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris. L’année suivante il commençait ses études d’orgue, pour ne plus jamais arrêter de jouer de cet instrument qui était sa vocation, et par lequel il se sentait humainement et professionnellement réalisé. Il disait à l’envi que l’orgue est un instrument qui « exige de la maturité », plus que de la précocité.

Le lendemain du jour où je lui fus présenté comme son futur élève, j’étais émerveillé. Cet homme débordait de musique. Rien qu’en le voyant et en parlant un peu avec lui, il me motivait, créant en moi une volonté énorme de commencer.

Un jour, pendant son cours, j’étais arrivé penaud et, bien qu’ayant étudié plusieurs heures chaque jour de cette semaine, je lui dis bien ennuyé: “ Professeur, cette semaine je n’ai réussi à progresser que sur trois mouvements de la Toccata de Bach “ ce qui manifestement était maigre. Il me répondit: “ c’est très bien, vous avez réussi la partie la plus difficile “. Toujours ses mots furent des encouragements. Avancer sans se décourager, c’était sa recette quotidienne.

En plaisantant, il disait que les organistes étaient en pleine forme car leur corps était complètement occupé pendant leur jeu – les mains, les jambes et les pieds. Pour le prouver, il grimpait deux à deux les marches de l’institut grégorien de Lisbonne, malgré ses 70 ans. Sa force, sa joie, son humilité, sa simplicité, et son sens de l’humour étaient contagieux.

Il accompagnait ses élèves de très près. Où qu’ils jouent en public, il était toujours là et disponible pour aider. Il vivait intensément ces moments-là, qui le rendaient heureux et réalisé.

Excellent improvisateur, doué d’une impressionnante énergie, il avait dit lors d’un entretien avec « Voz da Verdade » : « Parfois on manque d’inspiration, parfois ça vient tout seul. Le mieux est de ne pas y penser avant. Il faut que les notes viennent d’elles-mêmes, selon le sentiment de l’instant. Il faut être très calmes et sereins pour accompagner les moments particuliers de la liturgie». Nous aimions beaucoup que le professeur improvise, mais par timidité il ne permettait pas que cela se produise. Il estimait que tout ce qu’il improvisait n’était pas excellent, et montrait une constante insatisfaction car il recherchait toujours plus et mieux. 

Il fut un exemple d’humilité et de dévouement à ses élèves, à la musique et à la Cathédrale de Lisbonne ces dernières presque 50 années de sa vie. La force transmise autour de lui et à ceux qui cherchaient à apprendre avec lui, faisait que l’on ne baissait jamais la tête face aux difficultés. Malgré nos inévitables moments de démotivation face aux difficultés rencontrées, il ne permettait jamais que nos forces s’affaiblissent ou que nous nous sentions seuls et abandonnés,  dans l’étude du « roi des instruments ».

Sans la présence et la motivation du professeur Antoine Sibertin-Blanc nous n’aurions jamais été organistes dévoués à nos communautés. L’homme, l’être humain et le musicien nous manque, celui duquel nous étions proches, dans sa simplicité d’être et de vivre.

Até sempre professor e obrigado por tudo.

Carlos Mendes

“ La vie nous a appris à dire adieu aux personnes que nous aimons, sans les sortir de notre cœur “ Charles Chaplin

 

Deux concerts ont été réalisés en mars à Saint-Louis, correspondant à notre volonté de faire connaître notre église au public et profiter de son acoustique remarquable.

Le 3 mars, ce fut la Passion selon Saint Jean du compositeur balte contemporain Avro Pärt, sous la direction de Rui Pinheiro avec Kate Pearson à l’orgue. L’ orchestre de chambre contemporain de Lisbonne a su interpréter avec beaucoup de talent cette pièce difficile, et transmettre le sens de la Passion par la musique. L’enthousiasme de cette jeune formation

Le 20 mars, sur l’initiative de l’Ambassadeur de France ( lui-même excellent claveciniste ) nous avons pu accueillir la formation de Mário Trilha pour exécuter les  « Leçons de Ténèbres pour un Mercredi Saint » de François de Couperin. Dans notre église plongée dans l’obscurité, ce chef d'oeuvre de la musique sacrée du XVIIè siècle a été brillamment exécuté par Alberto Pacheco et Rui Aleixo (chant), Edoardo Sbaffi (Bas de Violon) et Mário Trilha (Clavecin), en respectant le rituel d'extinction progressive des bougies qui a donné son nom à l’œuvre. L’assistance nombreuse ( dont le nonce apostolique ), a été très satisfaite de ce concert, réalisé dans un grand esprit de recueillement.

D’autres concerts sont prévus avant cet été. Le 24 avril (20:30) nous accueillerons la Maîtrise Saint-Charles de Chalons sur Saône, qui vient au Portugal avec 35 jeunes choristes. Le 21 juin (à 21:30) nous aurons aussi le plaisir de recevoir les Pequenos Cantores do Conservatório de Lisboa, avec António Esteireiro à l'orgue.

Cette activité intense ne serait pas possible sans la disponibilité totale et l’énorme générosité de Martine de Stoop, et le soutien de nombreuses personnes de notre communauté. Elle permet à chaque concert de faire découvrir notre belle église à de nombreuses nouvelles personnes et de participer ainsi à rapprocher de notre église ceux qui ont perdu l’habitude d’y venir.

 

Le 3 Mars 2013, le Chœur et les musiciens du Orquestra de Cãmara Contemporânea de Lisboa ont interprété la Passion de Saint Jean (Passio Secundum Joannes) , une œuvre écrite en 1982 par le compositeur estonien Arvo Pärt.

Composé en un mouvement unique divisé en quatre sections par le texte évangélique écrit par Jean, Passio déclame la passion du Christ en utilisant un baryton pour Jésus (ce qui est assez rare, Jésus étant généralement incarné par une voix de basse - chez Bach par exemple), un ténor pour Pilate, un quatuor vocal soprano-alto-ténor-basse pour les quatre Évangélistes et un petit ensemble musical composé d'un hautbois, un violon, un violoncelle, un basson et un orgue. C’est Kate Pearson, une organiste américaine, a mis en valeur l’ orgue de Saint-Louis. Un ensemble choral était placé sur la tribune au-dessus de l’assistance, alors que les solistes et instrumentistes avaient pris place dans le chœur.

Près d’une centaine de personnes ont assisté avec ce concert qui renoue avec une tradition autrefois vivace à Saint-Louis, et que nous espérons bien relancer.

 

La Chorale de Saint Louis des Français a été très appréciée par les participants au festival Vodaphone Mexefest, pour sa deuxième participation. Emmenés par Benjamin Mendy, nos artistes ont marqué le public par leur bonne humeur et l'énergie de leurs chants.  

Avec cette participation, les 7 et 8 Décembre dernier, notre église s'est emplie de nombreux jeunes, qui en ont apprécié le cadre magnifique. Les artistes invités ont rendu hommage à l'esprit de notre maison.

 

 

 

Nous célébrerons l'an prochain le centenaire du début de la Première Guerre Mondiale.

Ce 11 Novembre, nous aurons l'occasion de participer au devoir de Souvenir, qui incombe aux nouvelles générations, en marge des cérémonies qui se dérouleront le même jour Avenida da Liberdade. Ce n'est pas uniquement un devoir de souvenir, mais également un engagement en faveur de la paix.

Notre messe dominicale lui sera consacrée.

kermesse

Vous êtes invités à la

 

KERMESSE  AU PROFIT DE L'ÉGLISE SAINT-LOUIS

 

 

Exceptionnellement, la kermesse de Saint-Louis se déroulera en deux temps:

 

Dimanche 11 novembre 2012 - Fête de Saint-Louis

L'accent sera mis sur l'accueil des nouveaux, les retrouvailles des anciens, la convivialité de tous. On se réunira autour de divers événements comme le buffet, les produits du terroir, la tombola, les activités-enfants... L'après-midi se terminera avec un concert donné par la chorale de Saint-Louis des Français.

 

Dimanche 2, 9, et 16 décembre à l'issue de la messe - Marché de Noël

Vous y trouverez des articles inédits et de qualité et des idées pour vos cadeaux de Noël.

DITES-LE AUTOUR DE VOUS!

Ces événements sont organisés par la communauté et pour la communauté de Saint-Louis; les fonds recueillis servent à couvrir les dépenses de la paroisse.

C'est pourquoi nous lançons un appel à toutes les bonnes volontés pour venir nous aider à monter la kermesse et à tenir les différends stands.

Faites-vous connaître auprès de:

Lena Teixeira - 917 257 121 -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Ingrid Yegavian - 962 496 620 ou 21 383 12 74 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Isabelle Boonen - 934 294 885 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

 


 

Logo CCFM CEF1

photo_eglise

Messe en français tous les dimanches à 11h00 (Vérifiez sur le calendrier à gauche et à "dernière minute")

 


L'église se trouve au croisement de Rua das Portas de Santo Antão et Beco São Luís da Pena, près de la salle de spectacle "le Coliseu", Metro, Bus et Parking auto : Restauradores. L'accès au rectorat se fait sur le côté de l'église.   Voir le plan

Padre Benoit

Recteur: Padre Benoît Jullien de Pommerol

  +351 912 000 658

 


Église Saint-louis des Français, Beco São Luis da Pena, 34, 1150-336 Lisboa ou par email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  +351 213 425 821